December 23, 2017

December 16, 2017

Please reload

Recent Posts

Keeping things interesting to keep your horse healthy

April 4, 2017

1/3
Please reload

Featured Posts

L'importance d'un régime alimentaire équilibré

March 6, 2017

Je suis toujours enthousiasmée lorsque j'apprends de nouvelles choses, surtout lorsque je pensais connaître un sujet. Ce fut le cas lorsque j'ai commencé à prendre des cours de nutrition équine. Loin de moi l'idée de vous dire comment nourrir votre cheval, je souhaite juste partager quelques unes de mes découvertes avec vous. 

 

Que veut-on dire par ''ration équilibrée'' ?

Depuis des décennies, le National Research Council fait des recherches afin de déterminer les besoins nutritionnels des chevaux. Le document en question est mis à jour régulièrement afin de prendre en compte les dernières découvertes scientifiques. Ce guide détaillé recommande les calories, minéraux et vitamines à fournir en fonction de l'âge, du poids et du travail exécuté par le cheval.

Fournir suffisamment de calories pose rarement problème. Fournir un minéral particulier en quantité adéquate n'est pas difficile non plus. 

C'est là que les choses se compliquent : les minéraux sont concurrents pour l'absorption. Par exemple, trop de fer réduit l'absorption de cuivre (le cuivre est essentiel pour des articulations, un cerveau et des sabots sains. C'est la raison pour laquelle le NRC prévoit des ratios pour les minéraux : pour empêcher ce genre d'interférence. Une ''ration équilibrée'' contient des nutriments en quantité et proportion suffisantes pour que le cheval en profite au maximum.

 

Construire la ration

Pour être capable de fournir une ration équilibrée, il faut bien sûr connaître les besoins de notre cheval, les ratios et surtout connaître l'analyse nutritionnelle des aliments utilisés.  

De nos jours, la majorité des propriétaires de chevaux et d'écurie construisent les rations de la façon suivante : eau propre à volonté (nous sommes d'accord !), des aliments concentrés industriels (choisis car populaires ou sur recommandation), environ 1% du poids du cheval en foin et ajout de suppléments en fonction des problèmes rencontrés (articulations, problèmes digestifs, etc.). Ensuite si le cheval grossit trop, le grain est réduit, s'il maigrit, le grain est augmenté.

Maintenant que vous avez lu le paragraphe précédent, vous comprenez pourquoi ajouter de plus en plus de concentrés et suppléments sans connaître leur valeur nutritionnelle (ni les besoins nutritionnels de votre cheval) peut faire plus de mal que de bien, et vous coûter cher. 

 

Que se passe-t-il lorsque les minéraux ne sont pas équilibrés ?

Une ration non équilibrée peut affecter les muscles, articulations, la densité osseuse, la qualité des sabots et de la robe, l'énergie, la performance, les allures, le système immunitaire, le sang et la santé cardiovasculaire. Elle peut également empirer les problèmes métaboliques (fourbure, Cushings, etc.).

Revenons à notre exemple avec le fer. Imaginons que vous vivez dans une zone où le foin contient beaucoup de fer (comme la vallée d'Ottawa). À ça, vous ajoutez des granulés ou un supplément censé équilibré la ration qui lui aussi contient du fer. Ensuite, vous ajoutez un supplément pour les sabots (qui contient du manganèse, aggravant absorption du fer/réduisant celle du cuivre) car ceux-ci cassent et s'évasent. 

Si vous regardiez les recommandations en cuivre pour votre cheval, vous verriez qu'il ingère probable la quantité recommandée. Cependant, la concurrence avec le fer est telle que la santé de votre cheval en pâtit (le fer empire l'insulino-résistance, pour info). Le cheval n'a pas de système efficace pour excréter le surplus de fer. Il est stocké dans le foie qui, à long terme, pourrait devenir saturé. 

 

Trop ou pas assez ?

Maintenant que vous comprenez l'importance des ratios, vous devez comprendre que la devise ''mieux vaut trop que pas assez'' ne s'applique pas à la nutrition équine. Les quantités toxiques ont été déterminées pour la plupart des minéraux et vitamines. En voici quelques exemples.

Le sélénium est un antioxydant puissant. Une carence peut causer des douleurs musculaires, de l'anémie et un système immunitaire compromis. Un excès peut causer de l'inflammation, une mue des sabots et même la mort si la toxicité est aiguë.

Le potassium est en quantité suffisante dans la plupart des rations équines. Une carence est en général causée par un manque de sodium : les reins excrètent du potassium lorsque les niveaux de sodium sont trop bas. Le potassium est crucial pour les muscles et les nerfs. La carence ainsi que l'excès peuvent causer faiblesse musculaire, coup de chaleur, irritabilité des nerfs et même paralysie.

Une carence en magnésium peut causer des spasmes musculaires, des allures anormales et une difficulté à tourner ou galoper. Un excès peut nuire au cœur, reins et système digestif. Si vous utilisez de l'oxyde de magnésium comme supplément, sachez que c'est une source cachée de fer !

Commencez-vous à comprendre pourquoi donner des suppléments à la légère est risqué ?

 

Évaluer votre cheval

J'ai grandi en France. Là-bas, l'idéal en termes de condition physique est le cheval de concours complet. Ma définition d'un cheval en surpoids est donc assez différente de la vôtre. Mais là n'est pas la question ! Un outil existe pour évaluer l'état corporel de votre cheval : l'échelle de Henneke. Elle a été créée par Henneke et al. (1983) à la Texas A&M University et est 100% objective.

Les chevaux en surpoids doivent être traités sérieusement. En plus des problèmes cardiovasculaires, le surpoids met les articulations à rude épreuve et a des répercussions négatives sur le plus grand organe du cheval : sa peau. Soit dit en passant, les sabots SONT de la peau !

En résumé : si votre cheval est autour du 5 sur l'échelle de Henneke, que sa robe est brillante, ses sabots sains et qu'il a de bonnes allures et performances, il reçoit probablement tout ce dont il a besoin dans sa ration. 

 

Votre cheval a-t-il vraiment besoin de granulés ?

Les chevaux en travail léger ou modéré n'ont en général pas besoin de grains ou de concentrés.

D'après la version 2007 du NRC, voici les définitions de travail léger ou modéré : 

Léger : fréquence cardiaque moyenne de 80bpm. 1h à 3h par semaine : 40% pas, 50% trot, 10% galop.

Modéré : fréquence cardiaque moyenne de 90bpm. 3h à 5h par semaine : 30% pas, 50% trot, 10% galop, 5% obstacle, cutting ou autre travail spécialisé.

La plupart des chevaux sur lesquels je travaille rentre dans l'une de ces deux catégories. Ils se portent très bien en recevant du foin avec un supplément minéraux/vitamines équilibré. 

 

 

Les risques liés aux aliments concentrés

Très peu de marques communiquent les listes complètes d'ingrédients ou les analyses nutritionnelles de leurs produits. Leurs sites Internt ont tendance à contenir des informations partielles. ''Teneur réduite en sucre'' ne nous dit ni la teneur actuelle, ni la teneur passée en sucres (ce qui peut être très problématique si votre cheval est insulino-résistant ou Cushings). ''Ajout de sélénium'' non plus. De plus, en fonction de votre foin, vous n'en voudrez pas forcément trop. 

La meilleure approche lorsque vous achetez des aliments industriels est de vous éduquer afin d'être en mesure de discuter en détails de la ration de votre cheval avec le/la représentant(e). 

 

Ce que vous pouvez faire

La seule façon de savoir ce que contient votre foin ou herbe est de les faire tester. Si ce n'est pas possible, vous pouvez demander les tendances régionales à votre chambre d'agriculture.

La nutrition n'est pas à l'origine de tous les problèmes ni ne peut tous les résoudre. Contactez votre vétérinaire pour tout problème de santé. 

Parmi les sources fiables de recommandations sur la nutrition équine, on compte les recherches scientifiques, les nutritionnistes indépendants, les laboratoires tels que Equi-Analytical (anglais) et des cours comme ceux offerts par le Dr Kellon (anglais). Son blog (anglais) fournit une foule d'informations, de même que le site Equine Cushings and Insulin Resistance Group (anglais), destiné aux propriétaires de chevaux atteinds de problèmes métaboliques.

Beaucoup de pareurs/maréchaux peuvent vous fournir des conseils avisés car ils sont conscients de la relation étroite entre le régime alimentaire et la santé des sabots. 

À l'inverse, méfiez-vous lorsque vous lorsque vous lisez des blogs, articles, documents commerciaux et billets sur les médias sociaux, en particulier lorsqu'ils ne contiennent pas d'informations d'origine scientifique. 

Enfin, souvenez-vous qu'il n'y a pas de formule universelle en termes de nutrition équine et que votre cheval est unique. Un seul article ne peut pas déterminer comment nourrir votre cheval car il y a beaucoup trop de paramètres à prendre en compte.

 

Merci de votre visite!

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Follow Us