December 23, 2017

December 16, 2017

Please reload

Recent Posts

Keeping things interesting to keep your horse healthy

April 4, 2017

1/3
Please reload

Featured Posts

Varier les plaisirs pour le bien-être de votre cheval

April 4, 2017

Que vous soyez cavalier de compétition ou de loisirs, cet article vous concerne ! Tous les propriétaires de chevaux ont une chose en commun : ils veulent que leurs chevaux soient en bonne santé. Dans cette optique, nous devons considérer l'activité physique comme un facteur essential, au même titre que le régime alimentaire ou les soins des pieds. La qualité et la quantité d'activité physique fournie par votre cheval affecte son appareil locomoteur évidemment, mais aussi tous les autres systèmes corporels (digestif, cardiovasculaire, endocrinien, etc.). La liste inclut également la santé des sabots et, enfin, la santé mentale de votre cheval. N'oublions pas que dans la nature, les chevaux parcourrent jusqu'à 40km en une journée : leur physiologie est faite pour le mouvement !

 

Vous trouverez ci-dessous quelques suggestions pour varier les plaisirs pour vous et votre cheval tout en améliorant sa santé physique et mentale. Ces exercices fonctionnent pour cavaliers de tous niveaux et peuvent être adaptés à la condition physique et aux capacités de votre cheval.

 

Cavaletti

Pas besoin d'être cavalier de saut d'obstacles! Les cavaletti peuvent être utilisés au pas, au trot et au galop. En général, les chevaus les exécutent volontiers. Le cavalier s'occupe de rester équilibré et de maintenir la rectitude et le rythme du cheval, le cheval s'occupe du reste. Les cavaletti améliorent la souplesse, l'engagement, les abdominaux et la capacité du cheval à se porter. Les lignes de gymnastique ont les mêmes avantages, avec une concentration accrue sur la force.

Horsephysio est une excellente source d'exercices et fournit des schémas et vidéos. Le livre de Reiner Klimke, ''Cavaletti'', est également une très bonne ressource. Pensez à bien vérifier la distance entre les barres. Si vous sentez que c'est trop facile ou, à l'inverse, trop difficile, ajustez-les. Avoir une personne au sol pour vous aider est une bonne idée.

 

Travail à la longe

Longer est une bonne alternative lorsque l'on n'a ni le temps ni l'énergie de monter. Cette pratique permet également la détection précoce de problèmes locomoteurs. La longe est également un excellent moyen de prévention contre ces problèmes lorsqu'elle est utilisée comme échauffement avant de monter. Le système cardiovasculaire se met aussi en routetout en évitant les éventuelles tensions dûes au poids du cavalier.

Les chevaux peuvent être longés sur le plat (avec ou sans enrênements), sur des barres, cavaletti ou petits obstacles ou encore a l'extérieur sur un terrain en pente (dans ce cas, pas d'enrênements car le cheval aura besoin de sa liberté d'encolure pour s'équilibrer). Ces options sont particulièrements utiles pour des jeunes chevaux ou pour des chevaux qui reprennent le travail car ils permettent un renforcement musculaire et une amélioration de l'endurance sans le poids d'un cavalier.

 

Travail aux longues rênes

Je préfère les longues rênes à la longe. Une des raisons est que, grâce aux deux rênes, nous controllons le cheval latéralement et longitudinalement. Cela nous permet d'aborder le même travail qu'en selle, avec un avantage supplémentaire : nous pouvons nous concentrer à 100% sur le cheval (et non sur notre assiette ou position). Leur apprentissage en est aussi bien plus intuitif. ''L'emploi des Longues rênes'', de Philippe Karl, est un excellent manuel.

Astuce : si votre cheval performe un exercice parfaitement aux longues rênes mais pas en selle, il y a probablement un problème avec votre selle ou votre équitation. C'est donc un trés bonne méthode d'analyse et de résolution des problèmes.

Les longues rênes nous permettent de voir le cheval sous tous les angles pendant le travail. Cela permet de détecter (et adresser) toute irrégularité ou asymmétrie. Elles sont idéales pour introduire des exercices plus difficiles, tels que le travail latéral et le rassembler, car le cheval n'a pas à gérer le poids du cavalier. Vous remarquerez que les chevaux sont souvent plus détendus et engagés aux longues rênes qu'en selle. Ne le prenez pas personnellement, c'est la beauté de cet exercice!

 

Travail en extérieur

Les promenades et trottings sont vraiment bénéfiques pour la santé mentale de votre cheval. Ils sont également excellents pour améliorer la proprioception et renforcer les ligaments car le sol n'est pas plat. Le terrain varié et les pentes sont fantastiques pour améliorer la force, l'équilibre et l'endurance.

Protégez les pieds de vos chevaux s'ils sont sensibles sur terrain rocailleux. Si votre cheval ne sort jamais du manège et que vous avez peur de ses réactions en extérieur, sortez-le en main pour commencer, si possible accompagné d'un cheval calme et routiné. Si tout se passe bien, essayez la même chose en selle la prochaine fois. 

Souvenez-vous que ces exercices ne seront bénéfiques que s'ils constituent une expérience positives pour votre cheval (en d'autres mots, réduisez le stress autant que possible).

 

Après le travail

Doucher les membres de votre cheval à l'eau froide après le travail les aide à récupérer et prévient les raideurs dues aux légères inflammations. Si vous détectez chaleur et/ou gonflement après le travail, appliquez du froid (compresse froide) pour 10-15 minutes et surveillez l'évolution de la condition les jours suivants. Si la situation empire, contactez votre vétérinaire.

Les chevaux récupèrent mieux lorsqu'ils peuvent marcher après un effort physique. Idéalement, ils devraient retourner au paddock/pré après le travail (et non au boxe), et le plus possible pendant la journée. Vous réduirez ainsi le risque de raideur et d'engorgement.

De l'eau propre et fraîche est essentielle à la récupération. Il peut s'avérer nécessaire de supplémenter en électrolytes, surtout si votre cheval transpire beaucoup. 1 c.a.s. de sel de mer est un bon début, mais il est préférable de consulter un professionnel pour des conseils adaptés à votre situation.

 

Étirements

Étirez votre cheval après le travail, comme vous l'a montré votre chiropracteur, ostéopathe ou massothérapeute. Je ne vous dirait pas quels étirements faire ici car chaque cheval est unique et vous pourriez faire plus de mal que de bien, surtout si les étirements sont mal faits.

Attention : étirer des muscles froids (avant le travail)  n'améliore pas l'amplitude des mouvements et peut augementer le risque de blessure.

 

Il existe également des exercices spécifiques qui améliorent la condition physique. ''Guide de préparation physique du cheval'', par J.A. Ballou, est une excellente ressource. Le livre contient des séances-type et programmes à long terme.

 

Faites-vous aider et former par des professionnels avant de tenter de nouvelles techniques. Mettez toujours votre sécurité en premier, ainsi que le bien-être physique et mental de votre cheval. Il ne bénéficiera pas de ces activités s'il est complètement stressé ou s'il est très courbatu après. 

 

Merci pour votre visite ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Follow Us